janvier 2015 : Oman part 1
Oman part.2 Oman part.3 Oman part.4

Direction le Salmah plateau

L’accès

18 km de piste au dénivellement impressionnant.

En quelques kilomètres, il faut passer du niveau de la mer d’Oman à 1400 mètres d’altitude pour atteindre le plateau.

La piste s’accroche aux versants escarpés du Djabal Bani Jabir et surplombe le canyon du Wadi Harîmah

Sur la piste en lacets, les rampes les plus raides sont bétonnées afin de limiter le ravinement et accessoirement d’éviter aux véhicules de basculer dans le vide …., 4x4 plus que nécessaire !

Le plateau karstique du Salmah

Situé à l’extrémité sud-est de la chaîne Omanaise qui surplombe la mer Oman, le Salmah forme un haut plateau de 1 200 à 1400 mètres d’altitude et d’une surface d’environ 20 km2 fortement disséquée par les wadi. Il se développe dans les assises calcaires de l’Eocène Moyen (40 à 50 millions d’années) : Seeb Formation. Au Miocène, la phase de compression alpine entraîne la surrection de la chaîne Omanaise. Le Salmah plateau est alors porté en altitude et subit une phase de compression conduisant à un faiblement plissement synclinal accompagné de rares failles.

 

Vue du Salmah : table calcaire entaillée par de profonds wadis

 

La surface du plateau : calcaire bioclastique de l’Eocène Moyen riche en fossiles : bivalves, nummulites…

 

Les cavités sont repérées et explorées pour la première fois en 1983 par des hydrogéologues américains employés par le Ministère des ressources en eau du gouvernement d’Oman. L’approche des gouffres se fait alors en hélicoptère, l’ouverture des pistes ayant été faite après.

La cavité la plus connue du Salmah est le Majlis Al Jinn, vaste salle souterraine considérée comme l’une des plus grandes du monde : approximativement 300 m×200 m×100 m, soit un volume de 3.9 millions de m3 pour une profondeur maximum de 158 m.

Entrée principale du Majili Al Jinn (The Asterisk Drop)

La deuxième cavité connue est le Système souterrain du Salmah Plateau.

Il s’agit d’un réseau long de 11,5 km, pour un développement vertical de 385 m. Un collecteur principal agrémenté de puits, gours et vasques et accessible à partir de quatre entrées (Arch Cave, Funnel Cave, Seventh Hole, Three Window Cave) qui s’ouvrent par des puits à la surface du plateau. Le collecteur débouche au fond du Wadi par un très vaste porche (Kahf Tahry) qui fait office de résurgence intermittente.

Les cavités connues du Salmah plateau

 

L’ensemble du système permet de faire des traversées grâce aux quatre entrées du plateau et au débouché du grand collecteur au fond du Wadi Harîmah (Kahf Tahry). L’intégrale Three Window Cave/(Kahf Tahry) constitue une longue traversée de 6 km, 385 m de développement vertical et 39 puits.

 

Scène de la vie spéléologique quotidienne sur le plateau

Camp de base au petit matin. Le vent qui a soufflé toute la nuit vient de tomber.

Les premiers rayons de soleil viennent nous réchauffer après une nuit plutôt fraîche. Préparatif du petit déjeuner avant une journée de prospection

Les voisins ne sont pas gênants, quelques dromadaires, beaucoup de chèvres, Ali et Oussen, bédouins souriants en quête de fourrage près du Seventh Hole

 

 

Encore des spéléos… y’a plus moyen d’être tranquille

 

Oman part.1 Oman part.2 Oman part.3 Oman part.4


www : http://speleoaisne.free.fr